Conseils pour les parents concernant le retour à l'école

 

L'été touche à sa fin et l’anxiété liée au retour à l'école est fréquente chez les enfants. Votre enfant peut présenter des symptômes physiques comme des maux de ventre ou des problèmes de sommeil.  La rentrée scolaire entraîne un stress émotionnel chez les enfants compte tenu des nouveautés dans leur vie : ils devront se faire de nouveaux amis et rencontrer de nouveaux enseignants.  Certains craignent d'être intimidés, d’autres vivent un stress par rapport aux notes ou des inquiétudes d'être impopulaire. Cela dit, il est important pour les parents de se rappeler que ces symptômes physiques et émotionnels sont très fréquents, et même les enfants les mieux ajustés vont ressentir une certaine pression lorsqu'ils retournent à l'école.

La question devient: que peuvent faire les parents pour aider leurs enfants à faire face aux stress physiques et émotionnels associés à la saison du retour à l'école? Dans cet article, je vais vous fournir quelques conseils que j'ai partagés avec les parents dans le passé et qui ont été jugés très utiles!

 

Conseil n ° 1: Mettez votre enfant sur un horaire de sommeil sain tout de suite!

Les enfants ont besoin d'au moins 8 à 10 heures de sommeil REM chaque nuit. Les enfants qui ne dorment pas suffisamment la nuit ont tendance à être de mauvaise humeur et ils ont de la difficulté à se concentrer en classe, sans oublier qu'ils ont tendance à devenir plus sensibles aux conflits sociaux. Le sommeil contribue également à un système immunitaire plus sain. Vous pouvez aider votre enfant à être plus énergique et positif tous les jours en s'assurant simplement d'avoir eu une bonne nuit de sommeil!

 
Voici comment établir un modèle de sommeil sain avec vos enfants:

1. Établissez une heure de coucher et une heure de réveil pour les jours de la semaine. Assurez-vous de bien spécifier que cette règle n'est pas négociable.

2. Établissez certaines habitudes  1 heure avant l'heure du coucher. Il y a beaucoup de choses qui peuvent affecter la façon dont vos enfants dorment la nuit. Si vous configurez des règles de base, vous verrez de meilleures habitudes de sommeil:

✓ Assurez-vous qu'ils dînent au plus tard 1 heure avant le coucher. S'ils mangent juste avant le coucher, ils risquent de ne pas s'endormir tout de suite. Votre enfant peut avoir un verre de lait chaud ou des fruits juste avant le coucher s'ils ont faim;

✓ Cessez toutes les activités physiques au plus tard 1 heure avant le coucher. Les enfants ont besoin d'un temps d'arrêt adéquat pour réduire leur fréquence cardiaque;

✓ Cessez toutes les activités "stimulantes" intenses au plus tard 1 heure avant l'heure du coucher. Cela comprend les jeux vidéo et les ordinateurs. Les deux peuvent être très addictifs et garder l'esprit de votre enfant trop stimulé même une fois fermés.

3. Établissez une routine de 20 à 30 minutes tous les soirs de « retour au calme ». La routine devrait inclure prendre un bain, mettre le pyjama, lire et autres activités de détente. La télévision à l'heure du coucher n'est pas recommandée car elle peut affecter la capacité de votre enfant à s'endormir.

 

Conseil no # 2: Mettez votre enfant sur un régime alimentaire sain

Tous les régimes ne sont pas destinés à la perte de poids! Même les enfants qui ont de grandes compétences athlétiques sont sensibles aux conséquences de mauvaises habitudes alimentaires, y compris la fatigue, l'anxiété, les difficultés de concentration et les sautes d'humeur. Vous pouvez aider votre enfant à se sentir mieux chaque jour en ajustant simplement son alimentation et en éliminant les aliments et les collations qui sont contre-productifs.

 

Voici quelques conseils sur l'alimentation saine:

1. Éliminez la mauvaise nourriture de votre maison. Ouvrez votre réfrigérateur et débarrassez-vous des aliments que vous savez malsains pour vos enfants, y compris les sodas, les collations riches en sucre et les aliments riches en matières grasses.

2. Créez un menu sain. Asseyez-vous avec votre enfant et créez un menu de déjeuner, dîner et souper ensemble. Créez au moins trois repas sains différents pour chaque repas : on propose alors des choix. Si vos enfants participent au processus, ils seront plus motivés à respecter le régime alimentaire. Vous pouvez vous amuser en leur faisant concevoir un menu amusant avec leurs idées, leur donner des tâches comme aller à l'épicerie et aider à choisir les ingrédients. Si vous avez besoin d’informations sur la façon de créer un régime alimentaire approprié, faites de la recherche ou parlez avec un diététicien titulaire d'un permis qui peut aider à dresser une liste des aliments sains pour le cœur et le cerveau.

3. Donnez l'exemple! Si vos enfants vous voient manger des aliments malsains, vous vous contredisez. Les enfants sont intelligents et ils se battront sur ce sujet si vous ne donnez pas l'exemple vous-même.  C'est un excellent moyen pour vous aussi de maintenir un mode de vie sain!

 

Conseil no  3: assurez-vous que votre enfant se sent à l'aise de communiquer avec vous


La communication est cruciale en ce qui concerne tous les défis auxquels votre enfant sera confronté chaque jour à l'école. Il est important pour votre enfant de se sentir à l'aise de parler avec vous de différents sujets : intimidation, peurs, angoisses, etc. Vous pouvez relever n'importe quel défi si vous êtes bien outillés!

 

Voici quelques conseils importants pour favoriser la communication:


1. Ne jamais ignorer les angoisses de votre enfant. C'est une erreur cruciale que beaucoup de parents font, et la plupart du temps ce n’est pas volontaire. Parfois, les parents s'embrouillent dans toutes leurs responsabilités et minimisent des situations qui peuvent apparaître banales à leurs yeux. Ce dont vous devez vous souvenir est: tout ce que votre enfant vous dit est important pour lui.

2. Demandez-leur de raconter leur journée pour garder le dialogue ouvert. Parfois, les enfants évitent de partager leurs peurs et leurs angoisses simplement parce qu'ils ne veulent pas vous déranger. En leur demandant « comment s’est passé ta journée? »  et « veux-tu me parler de quelque chose? » vous leur ouvrez la porte pour se confier.

3. Adapter votre langage au niveau de votre enfant afin qu’il comprenne bien.  Par exemple, si le stress de votre enfant concerne l'intimidation, partagez votre propre expérience lorsque vous étiez enfant et faites-leur savoir que vous comprenez comment ils se sentent.  Fournissez une solution simple qu'ils seront en mesure d’appliquer.

 

 

Conseil n ° 4: recherchez continuellement des opportunités pour augmenter la confiance en soi de votre enfant

La meilleure chose que vous pouvez transmettre à votre enfant est la confiance en soi. Il n'y a absolument aucun substitut à la confiance en soi. Permettez-moi de le répéter parce que cette ligne est très importante: il n'y a absolument aucun substitut à la confiance en soi! Les enfants confiants ont un vécu plus positif : par exemple, ils ont tendance à avoir de meilleures notes, plus d'amis et moins de stress.

 
Voici quelques conseils pour augmenter la confiance en soi de votre enfant:

1. Aidez-les à découvrir leurs talents. Tout le monde a une passion pour laquelle ils ont envie de mordre à pleines dents! Cela inclut le sport, la musique, la lecture, l'écriture, les arts, etc. Demandez-leur quelle est leur rêve ou leur intérêt préféré, puis trouvez un moyen de les aider à poursuivre leur passion. Ne pas ignorer leurs demandes de jouer du piano, ou d’apprendre un nouveau sport. N'oubliez pas que s'ils trouvent une passion, il faut les soutenir afin qu’ils persévèrent! Certains enfants ont tendance à devenir paresseux simplement parce qu'ils n'ont pas de motivation. C'est à vous de les garder motivés.

2. Trouver des modèles positifs. Les entraîneurs, les tuteurs et les baby-sitters peuvent avoir une influence positive sur la vie de votre enfant.  D’ailleurs, les enfants porteront davantage attention à leurs modèles s'ils ressentent un lien spécial avec eux. Ce n'est pas une mauvaise chose! Pensez aux personnes spéciales dans votre vie : je parie que vous avez des gens extraordinaires, en plus de vos parents, qui ont contribué à façonner votre vie. N'ayez pas peur de couper le cordon et de laisser vos enfants chercher l'inspiration auprès de d'autres personnes que vous connaissez et qui peuvent de devenir des modèles pour eux.

3. Dites leur chaque jour qu’ils sont importants. La confiance commence à la maison. Louez leurs efforts et leurs réalisations, qu'ils soient grands ou petits. Attention à en faire trop… mais ne laisser pas passer les petites opportunités de bâtir une bonne confiance en soi.

 

Dernières pensées…

Réfléchissez à quand vous étiez un enfant et pensez à ce que vous auriez vous-mêmes aimé : que ferez-vous différemment de vos parents? que ferez-vous de la même façon? La vie est un mystère et une aventure. Les bonnes et les mauvaises expériences font partie de la vie et peuvent vous aider à mieux comprendre vos enfants. Gardez cet article dans un endroit spécial et lisez-le lorsque vous sentez que vous avez besoin d'un petit encouragement comme parent! J'espère qu'un jour vous partagerez ces conseils avec votre enfant alors qu'il sera lui-même  adulte et qu’il deviendra lui aussi parent...